Abusation totale

Publié le par Super meuh

C'est mouah, ou bien...??

Suite à la décision de remettre à la vente notre maison, nous avons eu pas mal de contacts, et notamment par le Partiulier à Particulier (c'est pas donné, c'est même carrément chéros, mais franchement, c'est EFFICACE, le plus efficace de ce que nous ayons eu depuis nos différentes tentatives de vente, à regretter de ne pas l'avoir fait avant!).

Bref. Les gens prennent contact par mail, dans ce cas c'est moi qui gère, ou bien par  tél, dans ce cas c'est Fab, qui est bien plus doué que moi pour l'humain dans ce cadre-là.
Après quelques questions (que nous apprenons à mettre au point, à affiner, pour trier un peu et éviter les visistes inutiles, et le stress inutile par là-même), rendez-vous est pris pour une visite.

Samedi, nous en avions donc 4 de prévu dans l'aprèm, toutes les heures.

Les 1ers... ne sont pas venus, et n'ont pas appelé pour s'excuser.
Les 2e:
- sont arrivés avec 1/4 d'heure d'avance pour nous déstabiliser
- avec 4 enfants (en fait ils en ont 5, c'est dire que la maison ne correspond pas à leurs besoins dans son état actuel, puisque nous partons dans la même configuration familiale!)
- ont inventé des défauts pour critiquer (une fausse tache d'humidité, un escalier dans lequel on ne pourrait pas passer les meubles, des questions techniques sur l'électricité ou l'eau, mais vraiment de l'ordre du détail et du genre que PERSONNE ne sait si on n'est pas électricient ou plombier soi-même...)
...

Des gens charmants. Malgré mon envie de vendre la maison, ça m'aurait fait mal au coeur de la leur vendre à eux, tellement ils étaient tristes....

Les 3e étaient très bien on les aurait vraiment bien vus habiter dans cette maison, dont ils avaient le profil pour tirer le meilleur parti. Mais malgré le fait qu'ils aient semblés accrocher, et leur intérêt maifeste, ils n'ont pas donné de nouvelles...

Les 4e ... ne sont pas venus, et ont laissé un message sur le fixe (alors que contacts précédents sur portable...), mentionnant qu'ils étaient arrivés en avance, avaient visité le quartier, et que "les immeubles au bout... la situation géographique n'allait pas leur convenir".
Je crois que c'est bien eux qui m'ont le plus vexée, d'autant plus que Fab avait eu l'occasion de parler avec la dame au téléphone des dits immeubles (qui sont à 200m), et  qui franchement ne sont aucunement une nuisance.

Qui plus est, ici c'est Tarascon, hein.
Si les gens veulent la même maison à St Rémy ou genre, bah c'est 350.000 €... Donc faut bien comprendre qu'ici c'est le moins cher entre Menton et Montpellier, mais voilà, c'est Tarascon. Avec avantages et inconvénients.
Et qu'à ce prix-là, bah non, c'est pas la Côte d'Azur ni les Alpilles au mileu de la colline et des cigales, avec pas un voisin à 3km à la ronde... sinon c'est plus cher. Ben vi.

Suis restée zen, quand-même, dans toutes ces obligations et ce stress et ces déceptions aussi, parce que le but, hein, c'est de la vendre, cette maison.
Eux ils veulent acheter, nous on veut vendre. Point. C'est pas histoire de cacher des choses ou de se regarder en ennemis. Sinon on peut pas faire affaire, c'est sûr.

Bref.
Comme si ça ne suffisait pas, et après un repas très chaleureux et convivial super sympa chez des amis à Nîmes hier, qui nous a fait décompresser et pour ma part m'a bien resourcée (d'autant plus qu'on n'avait pas été invités à manger chez des gens depuis des siècles!), aujourd'hui j'avais un nouvel engagement, pris la semaine dernière:

Une mère m'a téléphoné pour que je donne des cours particuliers à ses deux filles inscrites au CNED en 6e mais qui n'arrivent plus à suivre toutes seules et à être dans les temps.
Normalement, je ne donne plus de cours, mais bon, là, elle m'a pris un peu par les sentiments, tout ça, donc du coup j'avais accepté de prendre rendez-vous pour aujourd'hui 15h, pour 1h, pour voir si ça le faisait.
Ce matin on a bien bossé avec les loulous, on a mangé à une heure normale, on a même eu le temps de faire deux parties de jeux tous ensemble avant l'heure du rendez-vous prévue.

15h... 15h05...15h10...
à 15h 15, j'ai appelé sur le portable de la dame, parce que quand-même. Evidemment, sur messagerie.
A 15h 45, elle m'a enfin rappelée, pour me dire qu'elle avait dû se rendre à Marseille ce matin en imprévu, qu'elle ne pouvait pas me prévenir, que là elle était à Lambesc sur l'autoroute (50km), qu'elle pouvait quand-même venir aujourd'hui si je voulais...
bien sûr, à 18 ou 19h, aussi, pourquoi pas?

Bon, ça je l'ai gardé pour moi, et comme elle s'est quand -même excusée et qu'lele a fait l'effort de rappeler, j'ai accpeté de donner un autre rendez-vous pour demain 14h30.
Franchement, j'espère qu'elle va venir, parce que cela demande de l'organisation, avec les enfants, notamment avec Illia Magique qui était hyper-stressée par le fait que je donne ce cours (pourquoi?? parce que ça me stressait moi-même? je lui ai dit clairement qu'elle n'avait pas à porter cela...), d'où tensiosn +++ et situations multiples propres à déraper dans la crise...
Et puis je serais contente d'vaoir ces cours, et ça peut être sympa avec des gamines comme ça...

Bref, pas envie de revivre ça demain. D'autant plus que j'étais parvenue à un certain niveau de zénitude, une certaine protection autour de moi, de mon bébé , qui se prend toutes ces émotions brutes en plein.
Alors si à chaque fois que j'ai un contact avec les gens (surtout un contact que je ne vais pas chercher, hein, c'est eux qui viennent me chercher, après tout!), ce sont des déceptions et des crises d'énervement à n'en plus finir...

Ok, la frustration ça fait partie de la vie, du contact avecle monde, mais à haute dose, c'est carrément toxique et péniblissime! Suis pas renfermée, mais faut quand-même pas trop se payer ma tête, non plus!

Publié dans dans l'étable

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> aaaaaah l'incorrection des gens... On pourrait en faire des romans entiers...<br /> <br /> Depuis que je fréquente les forums (puis que j'ai un blog depuis 2 ans), j'essaie toujours de voir les choses énervantes de ce genre sous l'angle qui me permettrait d'en faire quelques lignes<br /> marrantes. Ca ne marche pas à tous les coups, mais parfois, rédiger dans mon esprit en cherchant l'angle poilant, ça m'aide désamorcer mon énervement (que je fasse réellement ou non l'article en<br /> question -c'est généralement non d'ailleurs).<br /> <br /> <br />
Répondre